Graco Inc.

D'abord une petite société familiale, Graco Inc. est devenue l'un des fabricants leaders au monde de matériel et de systèmes de transfert des fluides. Elle a développé une technologie et du matériel pour une grande variété d'applications de transfert des fluides.

À titre d'exemple, le matériel de Graco permet de presser de la sauce tomate sur des millions de pizzas congelées, pomper du carburant et des fluides de lubrification dans des millions de voitures, appliquer de la peinture sur les murs de maisons, d'installations commerciales et industrielles, et donner une finition brillante aux voitures fabriquées dans le monde entier. Grâce au développement d'un nombre croissant d'applications, Graco s'est démarquée au cours de ces dernières années. Aujourd'hui, Graco est une société du Minnesota qui incarne la notion de leader de marché.

Russell Gray, fondateur de Graco

L'histoire s'apparente à un long voyage qui commença en 1926 à Minneapolis, par une froide journée d'hiver. Russell Gray, qui était alors employé de parking, s'est dit qu'il devait exister un meilleur moyen de lubrifier les voitures que d'utiliser des pistolets graisseurs manuels. Ce jour-là, la température était tombée si bas qu'il était impossible de manipuler la graisse.

Pour y remédier, il développa un pistolet à graisse pneumatique. La réaction positive des propriétaires de stations-services et du marché croissant de l'automobile ont conduit Russell et son frère, Leil, à fonder une société afin de lancer sur le marché le nouveau pistolet de graissage de Russell. C'est ainsi que la Gray Company, Inc. a généré un chiffre d'affaires de 35 000 de dollars au cours de sa première année d'existence.

Au cours des vingt années qui suivirent, Russell et Leil ont permis à la société de suivre un développement croissant, principalement grâce aux pompes de lubrification pour automobiles. Russell avait la réputation d'être la force inventive de la société, et Leil, en tant que premier Président, avait le sens des affaires.

Avant le début de la seconde guerre mondiale, Gray Company affichait un chiffre d'affaires d'un million de dollars. La société répondait aux nouvelles demandes et occasions présentées par le développement rapide des moyens de défense américains par divers nouveaux produits de lubrification. À la fin de la guerre, la Direction réalisait qu'elle pouvait utiliser son savoir-faire dans le transfert des fluides dans de nombreux autres secteurs que celui de l'entretien automobile.

 

Old Graco

En 1948, la société s'implanta sur un autre marché grâce à sa première pompe à peinture. Un an plus tard, elle présenta une pompe directement à partir du baril pour le transfert du fluide industriel épais. Au milieu des années 50, Gray Company continua à dominer le marché de l'entretien automobile et se positionna également dans celui de la peinture au pistolet et de la peinture de finition, du transfert des aliments, du nettoyage et de centaines d'autres secteurs d'application. Tout en restant une petite entreprise, ses ventes atteignirent 5 millions de dollars et le nombre de ses employés passa à 400.

Avec le développement du pistolet sans air en 1957, qui avait fait de Gray Company un leader sur le marché du revêtement et de la peinture par pulvérisation, et le décès, en 1958, de Leil Gray, la société Graco telle que nous la connaissons aujourd'hui commença à prendre forme. Harry A. Murphy, le successeur de Gray, fut à la tête de l'entreprise pendant quatre ans. Lorsqu'il prit sa retraite, David A. Koch assura la direction de la société. Koch avait pour but de renforcer l'engagement de la société envers ses groupes d'intérêts, qui selon lui comprenait la communauté dans laquelle elle était implantée, ainsi que ses clients et ses employés, en développant activement l'entreprise. Lorsque Gray Company devint publique en 1969 et changea son nom pour Graco, les ventes représentaient alors 33 millions de dollars.

Deux ans plus tard, soit un peu moins de 50 ans après la vente de son premier pistolet de graissage, le chiffre d'affaires de Graco s'élevait à 50 millions de dollars. Graco avait alors déjà acquis H.G. Fischer & Co., un fabricant de matériel de peinture électrostatique, et avait considérablement amélioré sa position dans le secteur de la finition automobile, remplaçant alors la peinture atomisée par l'air, dangereuse et productrice de déchets, par une peinture électrostatique plus propre et plus efficace. La croissance aussi se poursuivait. À la fin de la décennie, Graco, en consolidant sa position sur les marchés existants et en en pénétrant de nouveaux, dépassait les 100 millions de dollars de chiffre d'affaires. Des décisions importantes avaient également été prises, notamment celle de faire des investissements stratégiques significatifs dans la technologie de la finition, permettant d'obtenir une croissance encore plus importante.

Au début du 21e siècle, Graco définissait sa mission principale comme étant « un service pour les personnes à travers une croissance rentable ». Ces deux objectifs ont été atteints : Graco est devenue un leader mondial dans les systèmes et les emballages de transfert des fluides qui transportent, régulent, livrent, distribuent et appliquent les fluides dans des cadres commerciaux et industriels.

graco_logo_thumbnail
* The Graco Story.pdf
Télécharger l'histoire des 75 premières années d'existence de Graco

Histoire