Utilisation approuvée d’EcoQuip dans les atmosphères explosives

Le système de sablage avec eau vaporisée EcoQuip de Graco a été rigoureusement testé pour déterminer s’il pouvait être utilisé dans des zones à atmosphères explosives en raison de la présence de gaz et de vapeurs.
 

Le sablage doit souvent être effectué dans des environnements dangereux ou explosifs. Par exemple, dans la production électrique, la construction, le pétrole et le gaz, le transport, les industries pétrochimiques et chimiques, il n’est pas rare de travailler dans des atmosphères explosives, c’est-à-dire où des vapeurs, des poussières combustibles ou des liquides inflammables sont présents. Dans ces environnements, il est indispensable de recourir à un équipement de sablage soumis à des tests rigoureux pour déterminer si le sablage peut être source d’inflammation.

EcoQuip est l’équipement de sablage avec eau vaporisée de Graco. Il convient à un grand nombre d’applications dans différentes industries, notamment pour éliminer la peinture, la rouille, la corrosion et les revêtements industriels, pour nettoyer le métal, la pierre et le bois, et pour entretenir les bâtiments et les installations. Dans toutes ces applications, EcoQuip a démontré sa capacité à réduire les coûts des projets et à augmenter la vitesse, l’efficacité et le rendement du sablage.

Mise à l’épreuve

La société norvégienne Gexcon AS est un leader mondial dans la gestion de la sécurité et des risques et la modélisation avancée des incendies, des explosions et de la dispersion atmosphérique. Graco lui a demandé de réaliser des tests pour déterminer si les étincelles produites par le système EcoQuip pouvaient représenter des sources potentielles d’inflammation. Ces tests ont été réalisés en mai 2019 dans le centre d’essais de Gexcon à Børnesskogen, en Norvège.

EcoQuip est un équipement certifié ATEX, destiné à être utilisé dans des atmosphères composées de substances inflammables appartenant au groupe IIA. Parmi les gaz explosifs classés dans ce groupe figurent les combustibles diesel et essence, l’hexane, le méthanol, le propane, l’éthane, l’acétone, le toluène, le benzène et le méthane.

C’est l’hexane qui a été choisi pour ce test. À une concentration de seulement 4 % environ dans l’air, l’hexane est extrêmement sensible et facilement inflammable au contact d’une étincelle électrique. Il affiche une température d’auto-inflammation de 230 °C. Par conséquent, les tests ont été réalisés dans des atmosphères explosives avec une concentration en n-hexane élevée.

logo Gexcon - consultants en gestion des risques liés aux explosions et aux incendies
Environnement de test choisi pour le système de sablage avec eau vaporisée EcoQuip

Les tests ont été réalisés dans une enceinte de 50 mètres cubes. Le récipient d’essai devait être suffisamment grand pour tenir compte de l’air dégagé par l’équipement de sablage diluant le mélange de gaz qui pénètre dans le système. Sa taille avait également pour but de prolonger la durée des tests. L’enceinte était ouverte d’un côté et couverte d’une bâche en plastique pour que le gaz/l’air combustible reste confiné dans l’enceinte afin de diminuer la pression d’explosion dans l’éventuelle où une explosion se produirait.

L’enceinte disposait d’un système de recirculation équipé d’un système d’évaporation du n-hexane. Du n-hexane pur sous forme de vapeur a été injecté dans le système de recirculation pour augmenter progressivement la concentration en n-hexane dans l’enceinte. Tous les tests ont commencé avec des concentrations en n-hexane d’environ 7 % qui ont ensuite été diluées à environ 4 %. À l’intérieur de l’enceinte, le mélange de vapeur de n-hexane et d’air était contrôlé à l’aide d’un analyseur de gaz binaires fourni par la société Stanford Research Systems Inc. 

EcoQuip était placé à l’extérieur du récipient d’essai. Seule la buse se trouvait à l’intérieur. Une buse de sablage #7 Graco standard (7/16", 11 mm) a été utilisée lors des tests. La buse était raccordée à l’équipement à l’aide d’un flexible de 15 mètres. EcoQuip était reliée à la terre avec le récipient d’essai à l’aide de son câble de masse vert. La buse était montée sur des supports en caoutchouc pour éviter qu’elle soit reliée au métal de l’enceinte afin de simuler au mieux les conditions réelles d’utilisation par une personne. L’eau alimentant l’EcoQuip provenait d’un réservoir de 1 000 litres situé sur le toit de l’enceinte, à environ 3 mètres du sol. L’eau était distribuée à l’équipement par simple gravité, La pression du réservoir était maintenue à 7,5 bars (110 psi) grâce à un compresseur d’air Kaeser M22.

Lors du test, les cinq abrasifs suivants ont été utilisés avec l’équipement de sablage avec eau vaporisée EcoQuip de Graco :

  • Garnet (GMA) maille 30/60
  • Garnet (GMA) maille 80
  • Scories de cuivre fines 0,2-1,0 mm (Star Grit)
  • Scories de cuivre grossières 0,4-1,9 mm (Star Grit)
  • Verre pilé fin 0,2-0,6 mm


Le sablage a été réalisé sur des plaques d’acier et d’aluminium rouillées d’environ un mètre carré. Celles-ci pouvaient être déplacées au cours du test afin de poursuivre le sablage sur des nouvelles plaques. Les cinq abrasifs ont été utilisés sur les deux types de plaques (acier et aluminium). Au total, dix séries de tests ont été effectuées. Chaque série de tests durait entre 3,2 et 7,5 minutes. Les abrasifs et les grenaillages ont été choisis pour identifier les combinaisons les plus susceptibles de générer des étincelles.

Vue à l’intérieur de l’équipement de sablage avec eau vaporisée mis à l’essai

EcoQuip a réussi tous les tests haut la main

Aucun des tests réalisés n’a provoqué d’inflammation. À l’issue du dernier test, une inflammation a été déclenchée dans l’atmosphère explosive de l’enceinte à l’aide d’une étincelle oscillante pour vérifier que l’atmosphère était bel et bien explosive. (Et c’était bien le cas !)

En conséquence, Gexcon approuve pleinement l’utilisation du système de sablage avec eau vaporisée EcoQuip de Graco dans des zones à atmosphères potentiellement explosives en raison de la présence de gaz et de vapeurs appartenant au sous-groupe IIA. Ces tests valident l’analyse des risques de formation d’inflammation ATEX d’EcoQuip pour les équipements de catégorie 2 en atmosphères explosives Zone 1.

Contacter un expert en sablage

Veuillez saisir une valeur
Veuillez sélectionner
Veuillez saisir une valeur
Veuillez saisir une valeur
Veuillez sélectionner
Veuillez saisir une valeur
Veuillez saisir une valeur
Graco