Améliorez la performance de votre système de thermofusion (hot melt)

L’innovation technologiqueau service de l’amélioration des performances et de l’efficience des dispositifs de thermofusion

L’un des inconvénients majeurs de bon nombre de dispositifs de thermofusion traditionnels ou anciens est que la fusion de l’adhésif s’effectue au moyen d’un réservoir chauffé. Ces réservoirs s’apparentent à des mijoteuses en ce sens qu’ils chauffent lentement l’adhésif et engendrent une carbonisation qui finit par boucher les buses et provoquer des pannes.

Certains dispositifs récents consistent en une chambre spéciale caractérisée par une surface de fusion importante par rapport au volume de colle, d’où une fusion rapide et efficace. Pour être certains d’acquérir un équipement fiable, efficient et rentable à long terme, les acheteurs doivent faire en sorte de poser les bonnes questions.


Points à vérifier lors de l’acquisition d’un dispositif de thermofusion

Les dispositifs de thermofusion varient beaucoup en qualité et en efficacité. Pour bien savoir ce que vous achetez, posez-vous les questions suivantes :

  1. La machine est-elle fiable ou le fournisseur mise-t-il sur la vente de pièces détachées ?
  2. Y a-t-il un problème de carbonisation de l’adhésif ?
  3. Les buses se bouchent-elles ?
  4. Quel est le retour sur investissement à long terme ?
  5. Le suivi de l’adhésif fait-il partie des fonctionnalités fournies de série ?
  6. La machine est-elle sans danger pour les opérateurs ?

De nombreux dispositifs de thermofusion récents sans réservoir répondent à tous ces critères. Toutefois certains fournisseurs présentent simplement leurs appareils comme étant « sans réservoir » et il n’est pas toujours évident de savoir si une machine est effectivement dotée de la technologie Tank-FreeTM. Par exemple, à la figure 1, l’illustration de gauche représente un appareil vendu comme « sans réservoir », alors que la chambre de fusion figurant dans l’image du bas correspond elle clairement à la technologie Tank-Free.

Cet article explique comment l’innovation technologique que représentent par exemple les chambres de fusion et les dispositifs d’alimentation par dépression améliore les performances et l’efficience des appareils à thermofusion.

Figure 1 - Le système de fusion de gauche est décrit comme « sans réservoir », mais il ne l’est pas. L’image de droite montre un système de fusion réellement sans réservoir.

Dispositifs d’alimentation par dépression

Certains appareils récents disponibles aujourd’hui possèdent un système d’alimentation du dispositif de fusion par dépression. Avec cette technologie, un capteur à ultrasons surveille constamment l’adhésif dans la chambre. De la colle est automatiquement ajoutée quand c’est nécessaire, selon les besoins. L’alimentation en adhésif s’effectue à raison de seulement un quart de verre à la fois, ce qui élimine le choc thermique avec la colle fondue, susceptible de provoquer une modification de la viscosité.

Ces dispositifs d’alimentation par dépression réduisent également les coûts de main-d’œuvre, puisqu’il n’est plus nécessaire de surveiller l’adhésif. Le système maintient automatiquement un niveau d’adhésif optimal, tout en conservant la chaleur et en protégeant l’adhésif de la poussière et des débris. L’absence de choc thermique favorise par ailleurs l’homogénéité du poids des gouttes de colle.

Proportion de la surface de fusion par rapport au volume d’adhésif

Dans les systèmes de thermofusion à technologie Tank-Free, la diminution de la carbonisation et du délai de démarrage s’expliquent par l’importance de la surface de fusion par rapport au volume de colle. En éliminant les réservoirs chauffés et en augmentant la surface de fusion, la performance de l’appareil s’améliore du tout au tout. Plus le rapport de proportion est élevé, plus les risques de carbonisation et de lenteur au démarrage sont réduits.

L’absence de réservoir permet de faire fondre les granulés d’adhésif à la demande rapidement, ce qui réduit considérablement la carbonisation et la dégradation causées par une exposition prolongée de la colle à la chaleur.

Figure 2 - Diagramme du rapport entre la superficie de chauffe et le volume d’adhésif

Carbonisation de l’adhésif et obstruction des buses de thermofusion

Tandis que les réservoirs traditionnels stockent entre 4 et 50 litres d’adhésif, les modèles dotés de la technologie Tank-Free chauffent moins de deux litres d’adhésif à la fois, ce qui est beaucoup plus rapide (en général moins de dix minutes). Si l’on prend en compte l’ensemble de la durée de vie de la machine, ce délai de démarrage plus court représente un énorme gain de temps de bon fonctionnement et de productivité, et accroît directement la rentabilité.

Dans les appareils avec alimentation par dépression et technologie Tank-Free, le dépôt de matière carbonisée est également réduit par l’exposition plus courte de l’adhésif à la chaleur. L’alimentation automatique selon le besoin permet de ne faire fondre que le volume d’adhésif strictement nécessaire. La colle passe donc moins de temps à haute température. La réduction de la carbonisation a aussi l’avantage de diminuer le gaspillage de colle et l’obstruction des buses, ce qui réduit le besoin en maintenance et les arrêts de la ligne. 

Consultez un ingénieur

Pour Graco, la confidentialité de vos données est très importante. Nous ne vendrons pas vos données à d’autres entreprises. Cependant, pour mieux répondre à vos besoins, vos données sont susceptibles d’être partagées avec les distributeurs partenaires de Graco. Pour obtenir plus de détails, consultez notre Politique de confidentialité.