La réponse aux défis du conditionnement des surgelés

Comment sélectionner le bon équipement de conditionnement des surgelés pour éviter l’ouverture intempestive des boîtes et cartons ?

Les fabricants d’emballages d’aliments surgelés exigent le même résultat que les autres producteurs de boîtes et de cartons, à savoir une fermeture de qualité qui reste en place. Pourtant, la mise en œuvre d’un procédé efficace de conditionnement en bout de chaîne dans l’alimentation surgelée présente des difficultés particulières.

Ces obstacles sont spécifiques au domaine des surgelés et diffèrent de ceux du secteur alimentaire en général. Les emballages doivent en effet protéger les aliments congelés de la vapeur, des odeurs, des parasites, de l’air et de la lumière malgré un environnement hostile.

Les trois étapes du conditionnement fiable des surgelés

Les procédés relatifs à l’emballage des surgelés impliquent une évolution constante de l’environnement de production. Pour contribuer à optimiser le processus de fabrication dans le domaine des produits surgelés, il est important de bien appréhender :

  1. les difficultés propres aux adhésifs en fonction de l’environnement ;
  2. l’importance d’une température constante de l’adhésif ;
  3. les risques de carbonisation des adhésifs agressifs ;

Difficultés propres aux adhésifs en fonction de l’environnement

Le conditionnement des aliments surgelés présente parfois des difficultés particulières liés aux circonstances. Pour conserver les propriétés d’adhérence et assurer une fermeture de qualité, les produits fabriqués par congélation à air pulsé exigent une maîtrise très précise de la température de l’adhésif.

Par exemple, les gaufres sont généralement mises en sachet, puis dans leur carton d’emballage en chambre froide. Ensuite, la colle thermofusible à 177 °C est appliquée aux rabats du carton, avant le passage dans le congélateur à air pulsé. Cet enchaînement représente un changement de température extrême : de 5 °C à -40 °C en un laps de temps très court.

Constance de la température constante de l’adhésif

Pour assurer une bonne fermeture des boîtes et des cartons, la maîtrise de la température de l’adhésif est essentielle. Une température inconstante de l’adhésif met en effet en jeu l’efficacité de la thermofusion. Les adhésifs sujets à des fluctuations de température peuvent rester intacts jusqu’à leur sortie d’usine, mais s’avérer insuffisants après que les cartons soient restés à -18 °C pendant un ou deux jours.

Il existe deux raisons principales aux fluctuations de la température de l’adhésif :

  • Avec les dispositifs de thermofusion à réservoir, le maintien d’une température stable de la colle nécessite un réglage constant par l’opérateur.
  • Les variations de température de l’adhésif se produisent notamment quand l’opérateur laisse le réservoir se vider avant de parfaire le niveau avec de la colle sèche. Sans le délai de récupération nécessaire (jusqu’à 45 minutes), la température de la colle peut descendre à 170 °C, voire moins, ce qui entraîne un risque de défaut des fermetures.

Augmentation de la carbonisation avec les adhésifs plus agressifs

Pour répondre aux problèmes du conditionnement des aliments surgelés, les fabricants ont mis au point des adhésifs capables de résister à des températures aussi basses que -40 °C. C’est intéressant pour les fabricants de produits surgelés, car des colles plus agressives sont une assurance supplémentaire contre les ouvertures intempestives.

Malheureusement, certaines des formulations entraînent davantage de carbonisation. En général, plus l’adhésif est agressif, plus rapidement il se détériore sous l’effet de la température. Les fabricants peuvent aussi choisir de chauffer davantage leur colle, de la rendre plus collante et d’en utiliser plus qu’il n’est généralement nécessaire. Mais cette solution n’est pas viable, car elle augmente la consommation d’adhésif, accroît les risques de carbonisation de l’adhésif et d’obstruction des buses, et compromet la qualité et la constance des fermetures.

Température trop élevée = risque de carbonisation et de dégradation de l’adhésif.
Température trop faible = risque de mauvaise adhérence et d’ouverture intempestive.

Constance et fiabilité grâce au progrès technologique

En se tournant vers les dispositifs de thermofusion à technologie Tank-FreeTM véritable avec chambre de fusion à la pointe du progrès pour remplacer les anciens réservoirs, les fabricants de produits surgelés peuvent désormais compter sur une qualité de fermeture homogène des cartons.

Dans ces appareils, la technologie de pointe :

  • assure une fusion véritablement à la demande,
  • maintient une température constante de l’adhésif,
  • maximise la stabilité et la performance de l’adhésif.

Même en utilisant un adhésif plus agressif, les opérateurs n’ont pas besoin de régler l’appareil pour maintenir la température ou pour éviter la dégradation de la colle. Cette technologie permet de faire fondre l’adhésif par ordre d’entrée dans la machine et uniquement selon la quantité nécessaire, au moment voulu. Ces avantages permettent aux fabricants d’aliments surgelés d’améliorer la qualité de leurs fermetures.

Voyez comment une brasserie implantée aux États-Unis a amélioré son procédé d’emballage de la bière.

Consultez un ingénieur

Pour Graco, la confidentialité de vos données est très importante. Nous ne vendrons pas vos données à d’autres entreprises. Cependant, pour mieux répondre à vos besoins, vos données sont susceptibles d’être partagées avec les distributeurs partenaires de Graco. Pour obtenir plus de détails, consultez notre Politique de confidentialité.