3 étapes permettant de réduire les COV présents dans la peinture industrielle

En suivants trois conseils simples, les fabricants peuvent réduire leurs émissions de COV et éviter les sanctions juridiques.

Les composés organiques volatils (COV) issus de la peinture peuvent être à l’origine d’effets graves sur la santé et l’environnement. Afin de limiter les émissions de COV provenant de diverses sources, notamment de la peinture industrielle, la Directive relative aux émissions de solvants COV exige que les installations industrielles se conforment à des valeurs limites d'émission strictes.  En trois étapes simples, la réduction des COV peut réduire les émissions et vous aider à éviter les sanctions juridiques.

Les composés organiques volatils (COV) sont les solvants à base de carbone qui donnent aux peintures classiques leur odeur désagréable. Les COV issus de la peinture peuvent avoir de graves effets sur la santé, notamment une irritation de la peau et des yeux, des lésions rénales, le cancer, des troubles de la reproduction, des problèmes respiratoires et une détérioration des fonctions cognitives. Du fait de ces effets sur la santé et l’environnement, les émissions de COV font l’objet d’une réglementation stricte.

 

Directive relative aux émissions de COV dues à l’utilisation de solvants

La Directive relative aux émissions de COV dues à l’utilisation de solvants (1999/13/EC) est le principal instrument de la politique de réduction des émissions industrielles de composés organiques volatils (COV) dans l’Union Européenne. La Directive exige que les installations respectent les valeurs limites d’émission définies dans la Directive ou bien les exigences du dénommé programme de réduction. La Directive définit des valeurs limites d’émission pour les COV des gaz résiduaires et des niveaux maximaux pour les émissions diffuses (exprimées en pourcentage de la quantité de solvant utilisée) ou des valeurs limites d’émission totale.
 

3 étapes pour réduire les COV

La plupart des fabricants peuvent réduire les émissions de COV de leurs lignes de peinture en trois étapes.
 

1. Réduisez la quantité de peinture pulvérisée sur une cible

Le terme "efficacité de transfert" est la quantité de peinture déposée sur la pièce par rapport à la quantité pulvérisée qui n’atteint pas la pièce et qui est gaspillée. En augmentant l’efficacité de transfert, la quantité de peinture pulvérisée diminue.

Pulvériser moins de peinture entraîne une réduction des émissions de COV. Cela améliore également la durée de vie de vos filtres de cabine.

L’efficacité de transfert augmente grâce à l’utilisation de différentes technologies de pulvérisation. En maximisant l’efficacité de transfert et en pulvérisant moins de peinture, les fabricants économisent de l’argent ainsi que des coûts de maintenance, de nettoyage, de filtres et émettent moins de COV.

Efficacité de transfert

En maximisant l’efficacité de transfert, les fabricants peuvent réduire leurs émissions de COV
(1) Fluide     (2) Surface     (3) Brouillard de pulvérisation

 

2. Contrôlez la quantité de solvant utilisée

La quantité de solvant peut être réduite par le biais d’un rapport de dosage et d’un mélange précis pour garantir que les matériaux sont mélangés à la demande et au bon rapport pour une performance optimale. Un contrôle de débit précis permet une distribution de fluide constante. Un doseur bicomposant comme le ProMIX® PD2K, conçu pour réduire le gaspillage en rapprochant le point de mélange du pistolet, peut conduire à une réduction allant jusqu’à 80 % de la perte de rinçage  lors du rinçage et à des changements de couleur plus rapides. Cette caractéristique de conception garantit que le produit est mélangé avec précision avant d’être pulvérisé. Pour les fabricants, cela signifie moins de dépenses liées aux COV et moins de peinture gaspillée.

-70 % de peinture

Consommation quotidienne de peinture
Systèmes classiques – ProMix PD2K
70 % d’économies

-80% de solvant

Sur la base de 7 changements de couleurs par jour et d’un flexible d’une longueur de 15 m et d’un" diamètre  de 6,4 mm, on peut obtenir une réduction des coûts allant jusqu’à 80%.

 

Consommation quotidienne de solvant
Systèmes classiques – ProMix PD2K
80% d’économies

3. Envisagez l’automatisation de votre ligne de peinture

Les cabines de peinture constituent des environnements dangereux. Les employés qui passent leurs journées dans la cabine s'exposent à des fumées toxiques et à des produits chimiques explosifs.

L'automatisation peut réduire la consommation de matériaux jusqu'à 30%. Grâce à la précision des robots, vous avez plus de contrôle et d'accès à la quantité de produit utilisé, ce qui réduira considérablement vos coûts liés aux produits. 

Pour réduire encore plus le gaspillage, les responsables de fabrication devraient examiner le type de matériel utilisé avec leur robot. L’utilisation de doseurs à plusieurs composants, qui mélangent les produits près du pistolet, et de pistolets électrostatiques automatiques qui augmentent l’efficacité de transfert, vous permet de faire des économies de produit et d’argent sur les frais d’élimination des COV. L’utilisation d’équipements de pulvérisation facilement intégrables avec les technologies robotisées, comme l’atomiseur à coupelle rotative ProBell®, garantit que les paramètres et le mouvement de pulvérisation sont exactement les mêmes à chaque fois, ce qui augmente la qualité. L’efficacité de transfert exceptionnelle du ProBell (pouvant atteindre 95 %) diminue encore davantage le risque de danger lié aux composés organiques volatils (COV) pour l’opérateur.

Chaque contexte de travail exige une approche différente. Voyez quelles questions vous devez vous poser pour sélectionner la meilleure configuration possible pour votre application. 

Conclusion

Les entreprises de fabrication de toutes tailles profitent des nombreux avantages de l’automatisation. L’automatisation peut assurément faire faire aux fabricants des économies bien supérieures aux coûts de mise en œuvre. Les économies se situent dans tous les domaines depuis la qualité et l’augmentation de la production jusqu’à la réduction du gaspillage et des coûts indirects. Si vous avez déjà envisagé l’automatisation de votre usine, c’est maintenant le moment de dire oui.

Articles connexes

Contacter un expert

Veuillez saisir une valeur
Veuillez sélectionner
Veuillez saisir une valeur
Veuillez saisir une valeur
Veuillez sélectionner
Veuillez saisir une valeur
Veuillez saisir une valeur
Graco