Le coût du nettoyage et de la maintenance des dispositifs de thermofusion

Évitez les arrêts non planifiés et le coût des pièces de rechange en anticipant la maintenance

Conserver son dispositif de thermofusion propre et en bon état de fonctionnement n’est pas chose aisée. Avec les dispositifs passifs de thermofusion avec réservoir, la carbonisation de l’adhésif est une source de complications perpétuelles. Une maintenance bien planifiée et une vidange régulière contribuent à éliminer les temps d’arrêt et donc à réduire les coûts.

Les responsables de production et de maintenance ont tous à cœur de conserver leurs outils de production en fonctionnement le plus longtemps possible. Les problèmes liés à la production provoquent des arrêts non planifiés engendrant des coûts imprévus de maintenance, du chômage technique et des risques de rupture de stock.

Maintenance réactive du dispositif de thermofusion

Dans les opérations de conditionnement en bout de chaîne, la maintenance du dispositif de colle thermofusible est généralement régie par les questions liées à la production. Avec les dispositifs de thermofusion avec réservoir, la lutte contre la carbonisation de l’adhésif est une obligation constante. Cette maintenance réactive provoque souvent des arrêts coûteux au cours desquels les responsables doivent commander des pièces de rechange du jour au lendemain, voire même faire venir des spécialistes pour remettre en marche les lignes de conditionnement.

Le coût des négligences de maintenance

Si l’appareil a été négligé trop longtemps, une simple vidange avec remplacement de filtre peut s’avérer insuffisante. Il n’est pas rare qu’un dispositif de colle thermofusible doive être entièrement démonté. Chaque pièce est alors soit remplacée soit plongée dans l’huile chaude pour éliminer l’adhésif carbonisé situé dans les zones inatteignables par le rinçage. Le dispositif est finalement réassemblé avec de nouveaux joints, puis ré-étalonné.

L’intérêt d’anticiper la maintenance

Pour maximiser le temps de bon fonctionnement de l’appareil, la meilleure approche consiste à planifier la maintenance du dispositif de thermofusion. Pour maintenir leurs lignes en fonctionnement, les sites de grande envergure dotés d’au moins 10 à 15 lignes s’appuient sur une maintenance bien planifiée. Ces sites disposent souvent de personnel spécifiquement chargé de nettoyer et de vidanger les dispositifs de thermofusion selon un calendrier précis.

Vidéo : le coût de la maintenance des systèmes de thermofusion

 

Nettoyage des réservoirs et des buses de thermofusion

Si le coût de la maintenance réactive des équipements de thermofusion est considérable, celui de leur maintenance planifiée n’est pas pour autant négligeable. Chaque vidange comporte plusieurs postes de dépense :

  • Gaspillage de la colle lors de la vidange des réservoirs : jusqu’à 4,5 kg pour les appareils de grande capacité.
  • Agents nettoyants (paraffine, huile de cacahuète, huile végétale) pour éliminer l’adhésif carbonisé collé aux parois, aux pièces de fusion, aux tuyaux et aux applicateurs.
  • Arrêts : l’élimination de l’adhésif carbonisé peut nécessiter plusieurs cycles de nettoyage avec des produits différents.
  • Pièces de rechange : dont les nouveaux filtres, joints et buses.
  • Main-d’œuvre : personnel d’entretien ou intervenants extérieurs.

Ces opérations de nettoyage nécessitent aussi du temps et exigent l’arrêt de l’ensemble de la ligne. La vidange du réservoir d’un dispositif de thermofusion, son nettoyage, celui des tuyaux et des applicateurs, et le remplacement des filtres, des joints et des buses demandent en moyenne quatre à six heures. Tous ces éléments sont coûteux, mais la somme globale reste largement inférieure au coût de la maintenance réactive.

Le coût de la carbonisation de l’adhésif

Télécharger le document infographique

Planification de la maintenance : quelle fréquence ?

Nous vous recommandons de toujours vous conformer au calendrier de maintenance préconisé par le constructeur. Toutefois, la fréquence de maintenance du dispositif de thermofusion dépend souvent de l’usage qu’on en fait, de l’environnement de production et des autres équipements de thermofusion de la ligne.

Prenons l’exemple d’un fabricant de répulsifs à insectes utilisant un système de thermofusion avec réservoir, qui doit vidanger l’appareil tous les trois mois. Ce site ne fonctionne que quatre jours par semaine, pour une consommation d’adhésif relativement faible (275 kg de colle par an). L’usine est propre et ne comporte pas de poussière de papier excessive ou d’autres contaminants notables. En l’absence de facteurs de contamination classiques, on peut avancer que cette fréquence de maintenance tient au dispositif lui-même et au contrôle de la température de l’adhésif.

 

 


 

Infographie de maintenance

Consultez un ingénieur

Pour Graco, la confidentialité de vos données est très importante. Nous ne vendrons pas vos données à d’autres entreprises. Cependant, pour mieux répondre à vos besoins, vos données sont susceptibles d’être partagées avec les distributeurs partenaires de Graco. Pour obtenir plus de détails, consultez notre Politique de confidentialité.